Ouzbekistan

Attractions populaires de Samarkand: photos et description

Pin
Send
Share
Send
Send


Samarkand est la deuxième ville la plus importante d'Ouzbékistan. Sa population est plus de 500 mille personnes. C'est l'une des plus anciennes villes du monde, que l'on ne voit pas sous forme de ruines pittoresques, mais en pleine gloire. Samarkand est apparu au 7ème siècle avant JC, il a une histoire non moins longue et glorieuse que les Chinois Nanjing ou Rome.

Sa grande importance dans l'histoire du monde est due au fait que la ville était située sur la Grande Route de la Soie. Plusieurs fois détruit par les guerres, il fut ressuscité pour abriter marchands et caravanes en soie.

À différentes époques, la ville était la capitale des anciens États. Sa beauté, sa richesse et sa valeur attiraient les conquérants. Samarkand a été capturé par les troupes d'Alexandre le Grand. Au Moyen Âge, c'était la capitale de l'empire de Tamerlan et de ses descendants.

La ville a conservé de nombreux monuments historiques et architecturaux de différentes époques de son existence glorieuse. Ils attirent de nombreux touristes avec leur beauté et leur singularité pour la vision européenne.

Registan - la perle de la ville

La célèbre place attire comme un aimant tous ceux qui sont venus pour affaires ou pour se familiariser avec l’étonnante histoire de l’Ouzbékistan.

Son histoire est associée au nom de Tamerlan. À l'époque du grand souverain de la ville, il y avait une place frontale. Selon les légendes, le sang des victimes était recouvert de sable. Registan est traduit par "champ de sable".

Les dirigeants de Samarkand, les petits-fils de Timur ont construit une madrasa autour de la place. Cet ensemble est plein de grandeur et de beauté. La région est délimitée sur trois côtés par de magnifiques bâtiments qui glorifient la ville.

Le chaud soleil d'Asie centrale se reflète dans les nombreuses tuiles qui recouvraient les bâtiments. Trois arches énormes entourent la place, gardant l'attention des gens sur les magnifiques peintures.

Madrasa Ulugbek

Début de la construction du célèbre petit-fils carré de Timur. Le premier établissement d’enseignement a été construit sur les ordres d’Ulugbek. Une centaine d'étudiants y ont étudié. Les scientifiques célèbres de cette époque ont enseigné là-bas, y compris Ulugbek lui-même.

Plus tard, une mosquée et un caravansérail ont été ajoutés au bâtiment. Des conférences académiques ont eu lieu à l'école. Cet endroit était le centre de la connaissance scientifique et de l'illumination, les scientifiques ont donné des conférences sur l'algèbre et les sciences naturelles, ont parlé de philosophie et de théologie.

Madrasah Sher-Dor

C'est la deuxième construction du Registan. Il a été construit deux cents ans après le premier. L'initiateur de la construction était Emir Bakhodur. Samarkand à cette époque faisait déjà partie du khanat de Boukhara.

Ce bâtiment reproduit cependant la forme et les traits principaux de la première madrasah, sans ses charmes et sa grandeur. Les proportions de Sher-Dora ne sont pas si belles, la décoration des murs est inférieure en couleur et en qualité. Le point culminant de la structure donne la figure de lions, faite de mosaïque. Ils ont donné le nom de la madrasa - "Résident des Lions".

Madrasa Tilla-Corey

Ce bâtiment a été construit selon les canons des maîtres de Boukhara. Il complète l'ensemble de la place en lui donnant un aspect fini. La madrasa est recouverte de peintures dorées, les façades sont décorées d'ornements floraux.

À la fin du 17ème siècle, la ville commença à perdre de sa valeur sur la route de la soie, le centre de l'état se situant à Boukhara. Trois bâtiments magnifiques ont été abandonnés et vides. Les chiens sauvages sont devenus leurs habitants. Dans la ville, il y avait plusieurs milliers de personnes.

Le Registan dans toute sa splendeur a été relancé pendant les années de l'URSS. Des études scientifiques et historiques ont été effectuées, beaucoup d'argent a été dépensé. La célèbre place est recréée dans sa forme originale.

Mausolée Gour Emir

La célèbre tombe de Tamerlan est un lieu de pèlerinage pour les touristes du monde entier. Sa construction a commencé elle-même commandant et y a même vécu pendant un certain temps. Timur est mort en mars, son corps a été transporté dans la capitale et retrouvé dans le mausolée.
À l'époque de son petit-fils Ulugbek, le mausolée était utilisé pour enterrer tous les membres de la dynastie au pouvoir.
La tombe est frappante de par sa magnificence, de nombreux architectes estiment que le Taj Mahal et de nombreux bâtiments similaires ont été construits à l’imitation de Gur-Emir. Le grand conquérant a rassemblé et a amené à Samarkand les meilleurs maîtres du monde entier.

Mosquée Bibi-Khanym

La mosquée construite sur les ordres de Timur était censée montrer au monde la force et le pouvoir de son État. De nombreuses foules de citoyens et d'invités du grand souverain se sont rassemblés dans l'immense cour.

La mosquée de la cathédrale a glorifié non seulement Allah, mais aussi celui qui a ordonné sa construction, Tamerlan lui-même. L'argent pour la construction provenait de la campagne du commandant indien. Les couleurs vives des plateaux carrelés jouaient au soleil et les panneaux de marbre étaient blancs.

La mosquée a commencé à s'effondrer de par sa propre gravité presque immédiatement après la construction.
Même les ruines donnaient une idée de la grandeur de l’édifice et de sa grande importance dans la vie de la ville et de ses habitants. Les marchands voyageant avec des caravanes ont glorifié la ville de Tamerlan dans d'autres pays.
La mosquée a été restaurée à la fin du XXe siècle dans sa forme originale.

Mausolée de Bibi-Khanym

Ce bâtiment a servi de tombeau aux femmes de la famille royale. Il n’est pas aussi grand et grand que le mausolée de Timur, mais s’intègre parfaitement à l’ensemble avec une mosquée. Il a une excellente finition intérieure en ivoire.

Shahi zinda

Ce monument combine toute l'histoire de la ville. C'est tout un quartier des tombeaux de la noblesse de Samarkand et des personnages célèbres de la ville.
Il se compose de plusieurs mosquées et mausolées. La construction de la nécropole a commencé aux 11-12 siècles. Selon la légende, le frère du prophète Mahomet serait enterré dans l'une des tombes. Il est écrit sur la dalle de granit que si une personne est tuée sur le chemin d'Allah, elle ne meurt pas.

L'ensemble du complexe se compose de mausolées construits à différentes époques dans le même style avec de beaux dômes bleus. Un célèbre mathématicien est enterré dans la tombe de l’ami d’Ulugbek.

Non seulement les riches, mais aussi des personnes qui ont contribué à l'histoire de la ville ont été enterrés dans ce cimetière historique. La nécropole était le centre de pèlerinage de toute l’Asie centrale. Sa visite était équivalente au Hajj de la Mecque: le célèbre lieu est protégé par l'UNESCO, en plus d'être religieux, il revêt une grande importance architecturale.

Observatoire Ulugbek

Dans la banlieue de Samarkand trouvé une partie de l'observatoire, construit par le petit-fils de Tamerlan. Les restes permettent de juger de la grande structure, qui était le centre d'attraction des astrologues et des astronomes.

Ulugbek a apporté une contribution importante au développement de l'astronomie en compilant les "Tables astronomiques" avec une description de plus de 1000 étoiles. De nombreux scientifiques célèbres de l'Est ont écrit sur ses travaux.

Ensemble Khoja-Ahrar

C’est un groupe de structures formant un ensemble unique, situé dans la partie sud de Samarkand. Il comprenait une mosquée, un khanaka, une piscine octogonale, une madrasa. Le complexe porte le nom d'un célèbre religieux et homme d'État du 15ème siècle, qui a commencé la construction ici avec khanaki.

Au-dessus de sa tombe se trouve une stèle de marbre. Cet endroit est vénéré par les musulmans, de nombreux habitants célèbres ont été enterrés à proximité. La restauration du complexe a commencé à la fin des années 80 du siècle dernier. Dans l’un des bâtiments se trouve maintenant un musée d’artisanat populaire d’Ouzbékistan.

La tombe de Khoja Daniyar

Ici sont conservées les reliques du prophète chrétien Daniel. Tamerlan les a rapportés d'une campagne militaire au saint qui défendait sa capitale. Le sarcophage a une longueur de 18 mètres.

Le mausolée du sanctuaire a été construit à l'endroit où le cheval a cessé de porter les reliques. Non loin du lieu d'inhumation, une source d'eau de cicatrisation a été bloquée.

La tombe est considérée comme un lieu saint parmi les représentants de toutes les religions du monde. Des milliers de pèlerins du monde entier affluent ici pour des prières.

Fortification Afrasiab

C'est l'endroit où se trouvaient les premiers et les plus anciens bâtiments de la ville. Il est situé sur le côté nord de Samarkand moderne. Les fouilles archéologiques ont montré l'existence d'une civilisation développée sur ce site.

Maintenant, il n'y a plus aucun bâtiment préservé, mais les fondations retrouvées remontent à 6-7 siècles av. Les ruines des bâtiments prouvent que la ville antique avait des rues droites et était entourée de murs. Trouvé des parties des fresques qui ornent les murs du palais du souverain.

Mausolée de l'Imam Al-Bukhari

À la fin du XXe siècle, un centre touristique comprenant un hôtel et des magasins est créé à proximité du mausolée et abrite les restes d’un théologien de l’est oriental. Il est situé à quelques kilomètres de Samarkand.

Les écrits d'al-Bukhari sont largement connus en Asie, dont certains sont inclus dans la charia. Il était très polyvalent et écrivait sur des sujets juridiques, théologiques et médicaux.

Mosquée Khazret-Hyzr

Selon la légende, la première mosquée aurait été construite ici, dans la ville à l'époque de l'Islam. Il a été restauré sur une ancienne fondation au 19ème siècle. De la plate-forme d'observation offre une vue magnifique sur la vieille ville et le Registan.

Jardin Chor-Chinor

L'extraordinaire plantation de platanes se situe à 50 km de Samarkand. L'âge de ses arbres est comparable à l'antiquité de la plus grande ville. Les platanes les plus anciens ont plus de mille ans, les plus jeunes ont environ six cents ans.

Dans les racines d'un des Chinar, il y a une grande grotte dans laquelle les soufis se rassemblaient autrefois pour des discussions savantes, pendant lesquelles des croyants se sont rendus ici pour la prière et la guérison.

Fabrique de tapis "Hujum"

Samarkand, qui confirme sa renommée en tant que fabuleuse ville de l'est, vous invite à découvrir la production de célèbres tapis tissés à la main asiatiques.

Vous pourrez y voir tout le travail d'artisans talentueux, allant du déroulage d'un cocon de ver à soie au tapis fabriqué à la main. Ici, vous pouvez acheter un produit exclusif fabriqué à partir de matériaux naturels avec un motif national.

Musée de la maison de Sadriddin Aini

Dans le musée du célèbre écrivain, les visiteurs seront informés de la vie d’Aini, de l’histoire de la création de ses œuvres. Le bureau et les pièces de l'auteur "La mort du prêteur" et "Boukhara" sont recréés dans la maison. L'exposition présente les manuscrits de ses œuvres, ses effets personnels et les livres de l'écrivain dans de nombreuses langues.

Marché Siab

Le bazar est le centre de toute ville orientale. Le marché de Saaband Siab, outre les épices, fruits du sud brillants et parfumés, offrira une atmosphère unique à l'Est. Le bruit et le brouhaha, les négociations et les discussions sur l'actualité laisseront des impressions inoubliables.

Ici, vous pouvez acheter des gâteaux plats traditionnels, de l'artisanat, des fruits secs fins. C'est le bazar, qui change peu au fil du temps, rappellera la longue histoire de Samarkand.

Regarde la vidéo: Ouzbékistan les monuments de Samarkand (Octobre 2020).

Загрузка...

Pin
Send
Share
Send
Send