Serbie

Novi Sad: curiosités et choses à voir

Pin
Send
Share
Send
Send


Novi Sad est la deuxième plus grande ville de Serbie située sur le Danube. Son nom se traduit par "nouvelle plantation". L'histoire de la ville a commencé en 1694, lorsque des marchands serbes orthodoxes y ont fondé la première colonie. A cette époque, c'était le centre principal de la culture serbe, ainsi que du commerce et de l'artisanat.

Lors de la révolution serbe de 1848, Novi Sad fut presque complètement détruite, mais elle fut reconstruite très rapidement. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il devint une partie de la Yougoslavie, ce qui donna une forte impulsion au développement de l'industrie ici. La ville est entrée dans l'État serbe en 2006 et est depuis lors considérée comme sa capitale culturelle.

Forteresse Petrovaradin

Cette citadelle a été construite au XVIIIe siècle sur la base des plans de protection de Vauban contre les Ottomans. Il est situé de l'autre côté du Danube, qui était autrefois une ville séparée. La forteresse a été construite sur une superficie de 112 hectares et son point culminant s'élève à 125 km au-dessus du niveau de la mer.

Ce point culminant est la tour de la forteresse, sur laquelle est fixée une énorme horloge, afin que non seulement les citoyens, mais aussi les marins puissent savoir quelle heure il est. La principale caractéristique de ce bâtiment est son réseau de tunnels souterrains de 16 km de long, répartis sur quatre niveaux.

Pont Varadinsky

Ce pont routier de 1,3 km relie la ville à la région. Petrovaradin. Sa construction a commencé en 1921 et a duré 7 ans. Ce pont a été sonné trois fois. La première fois, cela s’est passé en 1941 lors du retrait de l’armée serbe. La deuxième fois, l’explosion s’est produite en 1943, lors de la retraite des troupes fascistes allemandes. Et la troisième explosion a dépassé la construction en 1999 lors de l'attaque des forces aériennes de l'OTAN.

Place de la liberté

C'est la place centrale de la ville, qui est apparue en même temps que la fondation de Novi Sad. À différents moments, son nom a changé. Au moment de l'Autriche - la Hongrie, il s'appelait Place Franz Josef, et après la fin de la Première Guerre mondiale - Place de la Libération. Depuis quelque temps, le marché est situé ici. À l'heure actuelle, les bâtiments les plus importants de la ville se trouvent ici. Il fait partie de la zone piétonne et accueille de nombreux événements en ville.

Monument aux victimes du massacre

En 1942, les occupants hongrois ont organisé un massacre brutal dans la ville, au cours duquel environ 4 000 civils ont été tués. Parmi eux se trouvaient des Serbes, des Juifs et des Gitans. Lorsque les corps des morts ont été jetés sur le Danube, certaines des victimes étaient encore en vie. Actuellement, une composition sculpturale composée des figures d'une mère, d'un père et d'un petit enfant est installée sur les lieux de ces événements.

Musée de la ville

La galerie est consacrée à l'histoire du développement de cette région et a été fondée en 1954. Il se compose de plusieurs départements, situés dans plusieurs bâtiments. Un département est dédié à l'archéologie et contient des objets de la préhistoire au moyen âge. Le second est le département d’histoire, où sont présentées des expositions sur la vie politique, sociale et économique de la ville.

La section suivante présente des collections d'arts visuels et appliqués. Il existe également un département d'ethnologie consacré à la vie quotidienne, aux métiers de la population locale et une galerie d'art où sont exposées des expositions d'art moderne.

Lieu: Tvrđava - 4.

Musée de la Voivodine

La galerie a été fondée en 1966 et était dédiée à l'art contemporain. Cependant, après 30 ans, elle a un peu changé de direction.

Maintenant, le musée tient environ 400 mille piècesreprésentant l'archéologie, la paléontologie, l'histoire, la minéralogie, la botanique et l'ethnologie. Voici des oeuvres créées aux XVIII - XX siècles. En outre, vous pourrez y découvrir des armes anciennes, des fossiles, des vêtements nationaux et des articles ménagers appartenant à la population locale.

Lieu: Dunavska - 35.

Musée de la Révolution

C’est l’un des meilleurs musées du pays, ouvert en 1965. Il est dédié à la révolution serbe de 1848-1849. La bibliothèque de la galerie contient plus de 10 000 publications de la période révolutionnaire et l'exposition du musée lui-même contient 40 mille articles.

Voici les sujets d'histoire, de paléontologie et d'ethnologie, ainsi que des documents originaux et des armes de l'époque. En outre, une exposition soulignant la période post-révolutionnaire permet de juger des changements que cet événement a apportés à la vie du pays.

Matitsa Serbian Gallery

Au départ, Matitsa Serbska était une société culturelle, éducative, littéraire et scientifique à Pest. Cependant, en 1847, il fut recyclé à la galerie et en 1864, il s'installa à Novi Sad. Actuellement, ses collections contiennent plus de 3,5 millions de livres, ainsi qu'une collection de peintures nationales.

Des expositions thématiques sont constamment organisées dans la galerie, des conférences sont données et des événements musicaux sont organisés.

Lieu: Trg Galerica - 1.

Théâtre national de Serbie

C’est le plus ancien théâtre professionnel du pays, ouvert en 1861. Une décennie après la découverte, il a commencé à publier un journal appelé "Theatre". L'incendie survenu dans le théâtre en 1928 a détruit tous les biens et le bâtiment du théâtre. Au printemps 1981, le théâtre se voit confier un nouveau bâtiment construit dans un style classique. Ce bâtiment se distingue par deux magnifiques ailes, situées sur les côtés de l’entrée principale.

Lieu: Disgrace trg - 1.

Cathédrale catholique de la Vierge Marie

L'église catholique est située au coeur de la ville et est construite dans le style néo-gothique. Les caractéristiques distinctives du temple sont son imposant clocher et sa haute flèche décorée de carreaux colorés.

Les membres des familles influentes de Novi Sad sont enterrés dans la cathédrale. L'église a été construite dans les années 1740. Cependant, pendant la révolution, il fut sérieusement détruit et le clocher complètement détruit. Par conséquent, en 1891, l'ancien bâtiment a été démoli et après 2 ans, un nouveau sanctuaire a dominé sur ce site.

Église almusskaya

Son deuxième nom est la cathédrale des trois évêques. À la fin du XVIIIe siècle, un groupe d'émigrés décida de créer dans une partie d'un immeuble résidentiel une paroisse en l'honneur de Basile le Grand, de Jean Chrysostome et de Grégoire le Théologien. À la veille de Pâques 1911, le premier service a eu lieu ici. Par la suite, le sanctuaire a été donné à l'ensemble du bâtiment. En 1946, l'église a obtenu le statut de cathédrale. En 2005, le temple a été restauré et est maintenant opérationnel. Voici les icônes et les fresques du XVIIIème siècle.

Monastère de Novo Khopovo

Il est situé sur le versant sud de la montagne Fruszki. Sur son territoire se trouve le monument urbain le plus important de l'architecture: l'église Saint-Nicolas. Il a été construit au XVIème siècle. Le dôme du temple a des fenêtres étroites. En 1688, le temple fut détruit. En cours de restauration, effectuée au XVIIIe siècle, le clocher et les locaux économiques sont rattachés à la cathédrale.

Synagogue

La première synagogue de Novi Sad a été érigée au XVIIIe siècle, après quoi elle a été reconstruite à plusieurs reprises. La construction du bâtiment actuel a été commencée en 1905 et a duré 4 ans. La synagogue a été construite dans la version hongroise du style moderne et se distingue par la décoration en brique habile de la façade du bâtiment. Il ressemble à un château médiéval avec des portes massives, des murs épais et des fenêtres de style gothique. Maintenant, il n'est pas utilisé aux fins prévues. Grâce à l'excellente acoustique, il accueille des concerts et autres manifestations culturelles.

Lieu: hébreu - 11.

Parc national Fruska - Montagne

Il est situé à 16 km de Novi Sad et couvre une superficie de 25 mille hectares. La découverte de cet espace naturel a eu lieu en 1960. Dans le parc, il y a trois sommets d'une hauteur d'environ 500 m, 16 monastères appartenant au Moyen Âge, un grand nombre de lieux pour un pique-nique et un séjour agréable. Il existe des visites guidées au cours desquelles vous pourrez en apprendre beaucoup sur l’élevage des abeilles, ainsi que sur la randonnée et le cyclisme.

Pin
Send
Share
Send
Send